Atomisation de la peinture (aucun surplus de pulvérisation)

Le pistolet à air pressurisé occasionne un surplus de pulvérisation important, ce qui ne pose aucun problème pour les pièces de grande dimension. Pour de petites réparations, cette poussière produite peut constituer un inconvénient et engendrer la perte de peinture.

L'image 3 compare l'application au pistolet et l'application à l'aide d'aérosols SprayMax, à l'aide d'un apprêt 2K époxy. Cette comparaison est valable pour tous les aérosols 1K et 2K SprayMax.

Pour l'application au pistolet, l'air se situe en dehors des particules de peinture. En tenant à l'écart la buse de pulvérisation, la peinture explose comme une balle, se déplaçant de façon radiale et contaminant fortement l'atmosphère aux alentours. Il convient ensuite de procéder au nettoyage. L'atomisation a lieu 1 ou 2 pouces après la buse de pulvérisation.

La pulvérisation du SprayMax est complètement différente : il s'agit d'une nouvelle technologie d'aérosol. L'agent propulsif se dissout dans les particules de peinture. Lorsque ces dernières sont éjectées de la buse, l'atomisation se poursuit jusqu'à atteindre la surface. Sur un côté, au début de la pulvérisation, les particules sont plus grandes, plus lourdes, se déplacent plus ou moins tout droit et en poursuivant une atomisation continue. Le revêtement obtenu est lisse sur la surface. De plus, nous constatons que le cône de pulvérisation a des angles tranchants, ce qui permet de maintenir la peinture groupée.

Comparaison de l'atomisation entre SprayMax et Pistolet de peinture

Mini-pistolet pulvérisateur

  • L'atomisation agit comme une « balle » avec des fragments de peinture
  • L'atomisation est directement terminée après la buse de pulvérisation

Aérosol SprayMax

  • L'atomisation, concentrée et homogène, est obtenue à l'aide d'un cône doté d'angles aiguisés.
  • L'atomisation est réalisée en continu sur la surface de substrat.